Cartão de Visita do Facebook

domingo, 14 de setembro de 2008

"Fais-moi vivre" (Lud Macmartinson)

Fais-moi vivre et efface de mon coeur la solitude et la peur qui hante mes jours et mes nuits, donnes-moi un peu d'amour, d'amitié et de tendresse pour que ma vie avec ta présence et tes caresses retrouve un nouveau sens et comble le vide immense où je noie mon amertume, toi qui fume pour éloigner le stresse et casser les nerfs... Fais-moi vivre, oses venir me prendre et m'aimer comme je suis... Chéris moi, fais de moi, fleur du désert, la rose de ta cour ou de ton jardin secret, fais que l'amour soit mon gourmet et je serai ton repas de résistance, ton dessert, et j'effacerai de ton coeur le goût amer, pour que ton âme s'enflamme et, me rendant folle, tue la femme frivole que je me sens devenir... Fais-moi vivre, et me poursuivre comme une proie chassée pour que je sache ce que c'est être aimée et desirée d'un amour charnel et fou d'un amour éternel et doux... Fais-moi vivre et redécouvrir le plaisir de s'enflammer et de mourir dans les bras d'un homme, d'être câlinée et adorée comme un tout petit enfant, une fée, une déesse, une dulcinée et, peut-être, la muse d'un poète qui me fait chavirer le corps et écris les mots tendres avec qui je m'endors et je rêve les yeux ouverts de peur que la nuit s'achève sans me rendre le bonheur... Fais-moi vivre et donnes-moi ta main pour qu'elle puisse rêveiller mes désirs et les fasse atteindre les sommets de la jouissance à ma guise, car j'en ai marre de feindre, de me mentir à moi-même et des couleurs carême qui enrobent mon coeur dans le malheur et l'hântise d'une vie qui s'enfuit vers je ne sais pas où... Comme un fou, je crie mon désespoir, car vivre ainsi me rend le cafard et me laisse toujours sur le quai de la gare à voir les trains des autres qui partent quelquepart, en me laissant sur place... Fais-moi vivre, t'es le rayon de soleil qui a sonné mon réveil et illuminé mon regard triste car, avec toi à mes côtés, je sais que le bonheur existe et je suis aimée par un homme au coeur d'enfant qui sait faire envoler les mots pour aller toujours plus loin que le rêve et l'amour... Fais-moi vivre, mon amant virtuel, mon élixir et mon fakir au coeur d'or et je te comblerai de plaisir jusqu'à ma mort... http://pirilampox.blogspot.com/

1 comentário:

LMP Luxemburgo disse...

Olá ANA,
fico feliz que tenha gostado deste poema em francês, idioma que muito aprecio e muito me inspira.
Certamente que poderá descobrir outros poemas na nossa língua, consultando os meus blogs.
http://feelings3.blogspot.com / http://per-versis.blogspo.com e http://lmp-romances.blogspot.com , entre outros...
Muito obrigado e muitas felicidades...
Até...
LUD MacMartinson / LMP Luxemburgo